Carte

Manoir de Haller


Jurczyce 25
32-052 Jurczyce
Le manoir de Haller est le monument le plus ancien de Jurczyce. Il fut construit fin XVIIe-début XVIIIe s. et fut ensuite agrandi à deux reprises. Initialement, le manoir était en bois et ne présentait aucun style particulier. Il n’avait qu'un rez-de chaussée et une mansarde résidentielle. Après la Seconde Guerre Mondiale le bâtiment fut offert à l’Université Jagellonne. Faute de rénovations, il tomba en ruine. En 1997, il fut acheté par un propriétaire privé, Marian Krawczyk. Reconstruit en bois et en briques, il conserve son ancienne forme architecturale. Un parc paysager d’une superficie d’environ 5 hectares s’étend à côté du manoir, créé au moment de la construction de celui-ci.

Source : www.jurczyce.pl

La Famille Haller de Jurczyce

Le général Józef Haller, co-fondateur des scouts polonais, commandant de la deuxième brigade des Légions polonaises et commandant suprême de l’Armée Bleue, est le plus célèbre représentant de cette famille. Il passa son enfance à Jurczyce et il était heureux d’y revenir souvent pendant sa vie adulte. Le village de Jurczyce doit aussi beaucoup à Cezary (ex-député au parlement), le frère du général, car c’est grâce à ses efforts que la route de Radziszów fut construite. Il fonda avec sa mère la coopérative Rola à Skawina. Les femmes de la famille Haller, Olga et ses deux filles, Anna et Ewa, jouent aussi un rôle important dans l’histoire du village. Elles financèrent en 1908 la construction du bâtiment de l’école ; elles travaillaient également pour la paroisse. Le manoir abritait une chapelle pour l’usage de ses habitants. Tous les enfants du village venaient pour y prier en mai et en juin, car ils y recevaient toujours des friandises. On préparait un pain d’épice spécial pour eux. Anna était très sensible à la pauvreté et elle essayait d’aider les plus nécessiteux. Elle accueillit au manoir ses compatriotes persécutés par les nazis et après la guerre, elle organisa des séjours pour le personnel académique et administratif de l’Université Jagellonne. Après la mort d’Ewa en 1930, et celle de sa mère Olga en 1940, Anna et son frère Karol, nommé major, avec son fils Kazik, sont les seuls Haller qui restèrent au manoir. Ce dernier paya le prix ultime pour le nom qu’il portait. Arrêté à Cracovie, il mourut à Auschwitz en 1942. Après la guerre, les Haller furent privés de leur propriété. Ils durent quitter le manoir et s’installèrent à Cracovie. Les funérailles solennelles d’Anna Haller dans la paroisse de Radiszów en 1969 furent le dernier hommage à la vie et à l’œuvre de cette femme formidable. L’archevêque de Cracovie, le cardinal Karol Wojtyła (le futur pape Jean-Paul II), conduisit le nombreux cortège qui accompagna son cercueil au cimetière. Ce fut la dernière inhumation dans le tombeau de la famille Haller à Jurczyce : Karol, le dernier propriétaire de Jurczyce, est enterré à Cracovie.
Używamy plików cookies, by ułatwić korzystanie z naszego serwisu. Jeśli nie chcesz, aby pliki cookies były zapisywane na Twoim dysku zmień ustawienia swojej przeglądarki.