Carte

L'église St. Barthélemy de Mogilany


ul. Krakowska 2
32-031 Mogilany
+48 122701015
+48 122701026 (Księża wikariusze)
La paroisse de Mogilany fut érigée avant 1325. La première église de Mogilany était en bois. L’historien Jan Długosz la mentionne, donnant la date de sa fondation : 1440. L’église en pierre fut construite par Mikołaj Borek du clan Wąż, avec la chapelle latérale St. Nicolas. L’église fut consacrée par l’évêque suffragant Paweł Dąbski de Cracovie en 1608. C’était une église à nef unique et à mesure que la paroisse grandissait, elle s’avéra trop petite. En 1929, Le curé Józef Mazurek commanda à l’architecte Franciszek Mączyński de Cracovie les plans d’une nouvelle église et les travaux commencèrent la même année. Le chœur fut démoli et la nef transversale fut construite avec un immense chœur et un déambulatoire, tandis que la vieille église était transformée en nef principale. En 1975, le curé Józef Żurawik obtint l’autorisation du conservateur des Monuments Historiques de réaménager l’ancienne église. Les plans pour la reconstruction furent effectués par l’architecte Wanda Łopatowa. La nef principale fut surélevée de 5 mètres et un nouveau toit fut posé. Ces travaux donnèrent à l’église une silhouette unifiée.
Les trésors de l’église :
dans le chœur :
l’autel d’environ 1700 avec un crucifix dans un retable en forme de coeur richement sculpté, formé de brins de vignes, avec des figures de la Vierge et de Saint Jean (gothique tardif) ;
la chaire du XVIIIe siècle (baroque tardif) avec un tableau du Bon Pasteur de 1777 ;
les peintures polychromes de 1956. (la Multiplication des pains et la Cène) par Tadeusz Brzozowski.
dans la chapelle :
l’autel du XVIIIe siècle avec les peintures de St. Nicolas et Notre-Dame de Częstochowa (contemporain) et les statues de St. Jean de Kenty et St. Casimir ;
la coupole polychrome de 1882.
dans la nef :
les fonts baptismaux baroques, du début du XVIIe s. ;
l’autel latéral de la Transfiguration (baroque tardif) du début du XVIIe s. ;
l’autel latéral de St. Barthélemy rococo, du XVIIIe s. ; le tableau sur panneau de bois représentant la Pietà (baroque) ;
une série de peintures sur une seule toile « Scènes joyeuses de la vie du Christ » du XVIIe s. ;
le chemin de croix de 1865. – peint par Tadeusz Konopka ;
Le clocher de 1850. – aujourd’hui, le clocher abrite trois cloches : la cloche du Jubilé au milieu, coulée pour célébrer le 2000e anniversaire de la naissance de Jésus-Christ et le millénaire de l’existence de l’évêché de Cracovie, et les cloches Saint- Barthélemy et Saint Joseph.

Source : Archiwum LGD Blisko Krakowa
Używamy plików cookies, by ułatwić korzystanie z naszego serwisu. Jeśli nie chcesz, aby pliki cookies były zapisywane na Twoim dysku zmień ustawienia swojej przeglądarki.